dimanche 10 juillet 2016

Charline, Paris, passage Saint-Maur, 10 juillet 2016.




Une vraie amie, quelqu'un qu'on ne veut pas voir partir, mais à qui on souhaite le meilleur. Avoir ses habitudes ensemble, se donner rendez-vous dix ans avant le film, comme ça on a le temps de parler, car au cinéma, nous, on se tait. Parler fringues. Style. Boulot. Amour. Enfants. Ou pas. La vie. Charline, tu fais partie de mes amis, les vrais, et j'espère que tu sais à quel point tu peux compter sur moi. Love et paillettes, comme tu dirais si bien.

dimanche 12 juin 2016

Presqu'île de Giens et alentours, juin 2016.








  

Savourer les vacances comme on déguste les premières cerises, au bord de l'eau, les pieds dans le sable.

Claire : top et sac à dos Mango, short H&M, bandeau Tot, spartiates Les Tropéziennes.
Isabelle : robe Sarah Pacini.

lundi 2 mai 2016

Mélanie, Paris, boulevard Richard Lenoir, 1er mai 2016.




 

C'est peut-être juste cette envie d'être libre. De le rester. Pas d'attache, pas de lien, rien. Pouvoir partir du jour au lendemain. Seule. Ou pas. S'enfouir ensemble. Déménager, partir, s'évader, fuir, claquer la porte. Sentir le vent quand on court.

dimanche 24 avril 2016

Paris, Cour des 3 Frères, 11e, 20 avril 2016.




Te souviens-tu de tout, absolument de tout, comme moi ?

Veste Bimba & Lola, t-shirt & Other Stories, pantalon COS, pochette Mango, derbies Mauro Leone.

vendredi 22 avril 2016

Tokyo, quartier Daikanyama, dimanche 3 avril 2016.







Un cocktail dans un bar mythique. Juste avant, à nouveau, la course. Une fuite entre les gratte-ciels, la nuit, les palaces, les couloirs à la moquette épaisse. Se laisser tomber sur son tabouret, admirer la vue, penser à Scarlett.

Claire : parka Lemaire x Uniglo, pull, pantalon et derbies & Other Stories, bague Quarry chez Maryam Nassir Zadeh.
Kévin : veste Emrø, chino Zara, baskets New Balance, sac Sandqvist.

mercredi 20 avril 2016

Japon, partie 3, avril 2016.




 





Un rendez-vous à l'un des carrefours les plus fréquentés de la planète, je n'y comprends rien. On est en retard, on saute du métro, on court dans les escaliers, les couloirs. On fend une foule impassible, les gens sont si calmes. Et il y a toujours cette musique dans ma tête.

Grand Buddha de Kamakura, marché aux poissons Tsukiji, parc Yoyogi, bar du musée d'Art Mori.